Rubrique présentation

Basé sur mon parcours personnel

Mon histoire

Quelques mots sur moi...

Je suis Fanny, j’ai 31 ans et j’ai été vaginique pendant une dizaine d’année.

Ma vie sexuelle a commencé quand j’avais environ 18 ans et à cette époque je n’étais pas consciente que je souffrais de vaginisme car je pensais que le fait d’avoir mal lors des pénétrations était normal… Des copines m’avaient expliquées à l’époque que c’était fréquent, que c’était la pratique régulière du sexe qui rendait les rapports agréables sauf que dans mon cas cela s’est empiré et j’ai préféré occulter mon vagin pour la partie sexuelle.

Pendant toutes ces années, j’ai trouvé d’autres moyens d’avoir des rapports sexuels mais ceux-ci n’étaient jamais plaisants à vivre… Je subissais, je ne prenais pas mon pied, j’avais l’impression que c’était une obligation pour être heureux en couple… et je faisais l’erreur de me forcer et d’avoir mal pour ne pas perdre l’autre… Ce qu’il ne faut pas faire…

En parler à mon entourage proche était impossible, ma mère me disait que j’avais mal parce que le mec allait partir une fois qu’il aurait eu ce qu’il voulait, qu’il fallait que je trouve le bon et que j’attende le mariage pour ensuite avoir des enfants, qu’elle n’avait pas eu mal elle car elle avait attendu sa nuit de noces... Ce n’était pas ma conception de ma vie future à l’époque et cela ne l’a jamais été.

A l’époque je prenais la pilule mais je suis sûr que cela a contribué à mon blocage étant donné qu’il est possible de tomber enceinte même avec un moyen de contraception et que j’avais une vraie frayeur à l’idée d’attraper quelque chose ou de tomber enceinte à cette période.

Lors de ma première consultation gynéco, j’ai eu la chance de tomber sur une femme à l’écoute et compréhensive, elle a utilisé une technique de sophrologie et de respiration douce pour me permettre de me laisser ausculter. L’examen s’était bien déroulé et c’est à ce moment là qu’elle m’a rassurée en m’annonçant que mon anatomie était parfaitement normale et que mon blocage lors des rapports sexuels était psychologique, qu’il fallait que j’apprenne à me détendre. En revanche, aucun « mot » là-dessus donc je suis rentrée chez moi bredouille… Et j’ai continué de faire avec en pensant qu’un jour cela finirait par passer !

Malheureusement plus les relations ont augmenté et plus ce fût désastreux, cela se transforma en un combo de trahisons, tromperies, mensonges, insultes… d’un rapport avec un doigt non consenti deux fois aussi.

Honteuse de ce blocage dans l’intimité avec les hommes et pourtant je préférais faire semblant d’être une femme fatale en extérieur, auprès de mes amies, de m’inventer une vie parfaite avec tous les hommes à mes pieds.

Je suis aujourd’hui chanceuse car la perle rare je l’ai trouvé, cela va faire 8 ans que l’on est ensemble et qu’on a retrouvé un épanouissement à tous niveaux. Il a su se montrer patient et doux, il m’a soutenu pour surmonter cette épreuve et m’a prouvé à maintes reprises qu’il était sincère et qu’il m’aimait pour ce que j’étais.

Ce programme a changé ma vie, je renoue petit à petit avec mon corps, avec moi-même et je continue le travail en profondeur pour toujours mieux me comprendre.